LE DEBARQUEMENT

Charles X règne alors en France. Port de Toulon, le 25 mai 1830 au lieu du 18, la flotte française, retenue par des vents contraires, appareille enfin.

Mer démontée sur la côte algérienne où il est impossible d'accoster. Attente dans les ports des Baléares.

Des minorcains embarquent presque clandestinement sur les bateaux français, proposent leur aide, font vite « leur place ».

A l'aube du 13 juin les Algériens entendent le canon tonner sur les hauteurs de la ville.

Le canon annonce l'arrivée des français.

Hussein Dey est vite informé : un formidable rassemblement de navires de guerre suivis d'un immense convoi de bâtiments de toutes tailles croisent face à la ville.

La mer est couverte de voiles.

Le 14 juin avant l'aube, les Français suivis de quelques minorcains, débarquent sur la plage ouest de Sidi Ferruch. La première page de l'Algérie française est écrite. Mais, dans ce pays hostile, il faut vivre, donc il faut manger.

Le 5 juillet la ville d'Alger se rend. Les militaires s'installent avant de progresser dans ce pays hostile.

Besoin de légumes frais. Les minorcains qui se sont glissés dans les différentes embarcations qui mouillaient dans le port de Mahon, sont des paysans.

Ils voient que la terre - qu'ils sont eux aussi en train de conquérir, ressemble à la terre aride de leur île. Très vite, ils font merveille. Ils bêchent, ils plantent et les soldats sont nourris grâce à ces gens du port de Mahon. Mahon, Mahon...Appelons-les les Mahonnais. Le mot est lancé.

Les Mahonnais se mêleront à la petite population française, apprendront la langue de Molière mais garderont le dialecte pratiqué à Minorque.

 

Ils prépareront pour Pâques les formadjades, l'oliagua (potage de l'été), les aubergines farcies à la tomate, au poivron et aux œufs. Ils recevront des lopins de terre qu'ils feront fructifier et ils demanderont à leurs familles de venir les rejoindre.

Ainsi, ils arriveront tous, sur des balancelles, les Camps, les Casasnovas, les Pons, les Amengual, certains encore bébés ne connaîtront jamais leur pays, ils demanderont la nationalité française.

[Accueil][une histoire][les Italiens][les Mahonnais][une famille][temoignages][les liens][livre d'or]

Copyright © 2006-2010 " 2 @ ". Tous droits réservés.