la fin d'un monde

 

Au milieu des années 50, l'épicerie ne suffit plus à nourrir la famille : deux enfants, la grand'mère, la grande tante, le grand oncle. La maison est devenue trop petite pour la tribu. Nous quittons le Cap pour Maison Carrée, quartier de Belfort, près de la route moutonnière, dans une cité nommée la "Cité radieuse".

Le grand oncle "Biellette" Gabriel Torrent, veuf, restera avec sa belle-sœur tata Marie à la "Brise marine" à la lisière du Cap. Nous y retournerons presque tous les week-end et en vacances.

Le matin, nous partions avec mon père jusqu'au "bateau cassé", nous jouions sur les rochers pendant qu'il pêchait de quoi préparer une bonne bouillabaisse.

1958 verra la naissance d'un troisème garçon : Eric, trop jeune il ne gardera aucun souvenir de là-bas.

1962. Une des dernières photos, le monde va basculer pour nous tous, "Français" d'Algérie, un des derniers instants d'insouciance pour nous les enfants qui ne comprenions pas la situation du pays

Début des années 60, les trois sœurs Stallano (Jeanne est morte d'un cancer en 1952) profitent des derniers beaux jours sur la terrasse de la villa de La Madrague chez une des filles de Rosalie : Espérance "Nounou" qui a épousé Roger Boronad.

Juin 1962, fraîchement débarqués en Alsace. Une page est tournée, nous n'en avons pas encore conscience, nous sommes venus en vacances en France, nous ne reverrons plus notre pays, ni notre Cap Matifou.

Nous abandonnons nos ancêtres dans leurs cimetières. Nous savons maintenant que celui du Cap Matifou a été réhabilité.

 

[Accueil][une histoire][les Italiens][les Mahonnais][une famille][temoignages][les liens][livre d'or]

Copyright © 2006-2015 " 2 @ ". Tous droits réservés.